Schnupperkurse/cours de renifleurs

Etoile de violons

Etoile de violons

Schnupperzeit, Schnupperphasen, Schnuppermaterial, Schnupperinstrument, tous ces mots utilisent le verbe schnuppern (renifler, flairer) et recourent à la métaphore de l’odorat pour exprimer l’idée de bon sens selon laquelle il est sage de « flairer » plusieurs instruments avant de se décider pour l’un d’entre eux.  Ces Schnupperkurse s´appellent aussi Instrumentenkarussels, reprenant l’image du manège qui tourne avant de choisir le cheval, le carrosse ou l’avion dans lesquel l’enfant montera. En matière d´apprentissage d’un instrument, l’offre des écoles de musique est souvent très riche, et beaucoup d’instruments restent méconnus des enfants et des familles. Le « reniflement » de plusieurs instruments avant d’en choisir un, est donc une manière de les faire connaitre, non seulement en les écoutant, mais encore en les expérimentant.

Claviers

Claviers

Les Schnupperskurse ou Instrumentenkarussels existent dans les écoles de musique, mais de plus en plus dans les écoles primaires dans le cadre des partenariats très nombreux avec les écoles de musique. Un « manège des instruments » comporte quatre instruments de familles différentes (par exemple, claviers, guitare, flûte, violon) qu’un groupe de quatre enfants fréquente pendant quatre semaines avant de passer à un autre instrument : la durée du cours est donc de seize semaines, après quoi l’enfant change de « manège » pour explorer quatre nouveaux instruments.  A la fin de l’année a lieu un concert des élèves « renifleurs » et le choix ne sera définitif qu’après les vacances d’été.

Guitares après un cours dans une salle de classe

Guitares après un cours dans une salle de classe

Les cours d´instrument à « flairer »sont non seulement l’objet d´une organisation précise, mais aussi d’une didactique particulière. Il s’agit en effet pour l’enfant et son professeur de s’investir dans un apprentissage, même si ce dernier est  « à durée limitée ». Dans son ouvrage sur le Schnupperkurs, paru aux éditions Breitkopf et Härtel, Elena Marx distingue six thèmes : prise de contact (milieu familial, motivation, représentations), exploration de l’instrument (prendre soin de l’instrument, fonctionnement, tenue, timbre, possibilités), introduction à la notation appliquée à l’instrument (avec une remarquable analyse des difficultés pour l’enfant de coordonner hauteurs, durées et geste instrumental), chant, jeu et accompagnement de chansons (il est recommandé de chanter dans plusieurs langues si l´on prend en considération les enfants issus de l’immigration), intermède permettant aux élèves à la fois de se détendre et d’aborder des activités corporelles (Stopptanzspiele ou jeu de la statue, pantomimes, jeu du chef d’orchestre, etc). Enfin un concert festif devant les parents et amis, clôt ce grand « tour de manège ». Les professeurs se tiendront ensuite à la disposition des parents pour un entretien en vue de la décision du choix de l’instrument de l’enfant. 

A Berlin, les Schnupperkurse ne sont que l’une des nombreuses offres proposées dans le cadre des partenariats avec l’école primaire, comme dans l’Ecole primaire Rupin dans l’arrondissement de Schöneberg. Un grand merci aux professeurs qui m’ont accueillie et consacré de leur temps. Un cours pour flairer les instruments au conservatoire Darius Milhaud du 14eme arrondissement à la rentrée prochaine ?

Ecole primaire Rupin, Berlin Schöneberg

Ecole primaire Rupin, Berlin Schöneberg

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s